20 septembre 2021

Rugby : le Stade Dijonnais rebondit parfaitement du côté de Soyaux – Angoulème

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Quelque peu frustré par sa défaite initiale à Bourillot la semaine précédente, le Stade Dijonnais s’est parfaitemnt repris et donc lancé dans cette saison 2021-2022 en allant s’imposer chez un ex pensionnaire de Pro D2. Une performance de choix acquise notamment grâce à deux essais inscrits en toute fin de match. (16-20)

Dijon attaque fort….

Pour une fois la roue a tourné du bon côté pour le Stade Dijonnais, lui qui est souvent ressorti de rencontres avec des regrets. Mais n’allez surtout pas penser que la victoire est usurpée. Les hommes de Benjamin Noirot and co sont allés cherhcer ce premier succès précieux tout d’abord avec un état d’esprit irréprochable que l’on se plait à souligner depuis la reprise. Solidarité, combat, abnégation, humilité, des valeurs qui sont venues récompenser le travail d’un groupe au projet de jeu ambitieux. Des valeurs qui ont peut être manqué à leur adversaire du jour, sans doute plus armé sur le papier, oui mais voilà le rugby ça se joue sur le terrain et durant 80 minutes.

Attention si le Stade a parfois souffert, il n’a pas eu à rougir de la comparaison. Il rentre d’ailleurs parfaitement dans son match, inscrivant d’entrée un essai par Thibault Dufau. Après un bon coup d’envoi et la pression mise sur l’adversaire, Dijon récupère une touche au 20 m. Les Bourguignons jouent en première main, Hugo Alarcon transmet à Lucas Liabot dans le dos d’Alban Conduché, l’ovale parvient à David Odiété qui sert parfaitement THibault pour ce premier coup; du bel ouvrage (0-7, 2′). Si Soyaux tente bien de réagir ce sont plutôt les visiteurs qui proposent les choses les plus intéressantes et qui défendent vaillamment leur avantage. Dijon devra cependant s’avouer vaincu sur un coup de pied astucieux vers l’ailier d’origine fidgienne Kamilieni Raivono qui file dans l’embut bourguignon pour ramener les siens à hauteur (7-, 20′). Le Stade est plus bousculé sur cette fin de première période mais fait front. Seuls les buteurs feront évoluer le score jusqu’à la pause que les locaux atteignent avec un léger avantage (13-10, 40′) mais Dijon est clairement dans le coup.

David Odiété est impliqué sur les trois essais dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

.… Et finit très fort

On s’inquiète un peu quand le butuer maison rajoute 3 nouveaux points peu après le retour sur le pré. Cependant ce sont bien les Dijonnais qui mettent à mal leurs adversaires notamment en conquête avec une mêlée (au sein de laquelle le talonneur Yann Tabarot aura fait ses premier pas durant 30 minutes) qui fait subir la misère à sa vis-à-vis. Les Dijonnais ne renoncent pas mais pour autant le score n’évolue pas, faute encor à quelque imperfections techniques. Le SAXV, lui n’est pas plus dangereux que celà durant ce second acte. Peut être les locaux pensent pouvoir se contenter de ce résultat. Mais dans le money time Dijon renverse complètement le cours de la rencontre avec deux essais. Toujours conquérants, les Stadistes envoie un coup de pied vers l’arrière local qui se retrouve sous la pression de trois dijonnais, le ballon est récupéré dans le contre ruck et David Odiété file à dame pour son premier essai de la saison. La transformationqui aurait mis dijon devant est malheuresment ratée. (16-15, 77′). Qu’à cela ne tienne, sentant l’exploit à portée, le Stade poursuit son travail. Sur une mêlée introduction adverse, la poussée est dijonnaise, le ballon sort du “désordre” est récupéré par Romain Kusiolek qui sert David Odiété, qui laisse en route deux défenseurs avant de servir Florian Desbordes pour l’essai de la victoire au grand bonheur de tout le groupe.

Les avants dijonnais ont bousculé leurs vis-à-vis © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Voilà 4 points qui font un bien fou, qui démontre une fois de plus que cette poule nationale est plus que sérieuse et que personne (ycompris Dijon) n’est à prendre à la légère. Un stade qui reste humble et qui s’est remis dès son retour au travail avec l’ambition d’offrir dimanche prochain un premier succès à domicile à son public devant Bourgoin jallieu.

Les réactions de Hugo Alarcon (2ème ligne), Yann Tabarot (Talonneur) et  Martin Poelaert (préparateur physique)

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.