18 octobre 2021

Rugby : Stade Dijonnais-Bourgoin Jallieu : maintenir la flamme

Après un premier match à Bourillot qui a laissé les observateurs sur leur faim, le Stade a réjoui ses supporteurs en allant s’imposer chez un “gros”, Soyaux Angoulème, pour la première fois en Nationale. De quoi donner confiance dans le plan de jeu établi et crédit au travail accompli. Oui à condition d’enchaîner ce dimanche (15h00) à Bourillot face à Bourgoin.

Les Dijonnais le savent bien, ils n’étaient pas les plus nuls au sortir de la défaite face à Albi, ils ne sont pas non plus les meilleurs suite à leur succès à Soyaux Angoulème. Non, ils ont juste la confirmation qu’ils sont dans le vrai et qu’ils ont un rôle à jouer dans ce championnat de Nationale toujours aussi passionnant et particulièrement homogène, dans lequel on sent que tout peut arriver et que tout le monde peut battre tout le monde, Dax l’a encore montré hier soir en dominant Valence Romans qui avait impressionné sur les deux première journée.

Des valeurs essentielles.

Ce sont des leitmotivs depuis le début de saison, des mots rabbachés à longueur de journée et de conférence de presse. Des mots oui, mais qui prennent tous leurs sens lors des “sorties” dominicales. Etat d’esprit, combat, solidarité, respect, collectif. Rien de révolutionnaire sans doute mais apliquée à la lettre cette litanie produit ses effets. On se plait à souligner la mentalité de ce groupe qui ne lâche rien (en prouvent les fins de matchs face à Albi et à Soyaux), qui n’a pas pris un carton en deux rencontres. Un groupe dans lequel personne n’est plus important que le copain et dans lequel les “impacts players” apportent leur pierre sans aucun état d’âme, encouragés par les “titulaires” ayant regagné le bord de touche sans rechigner. Bien sur tout cela n’est pas une garantie de victoire à tous les coups. Justesse technique, lucidité, bon choix, intelligence de jeu sur les plan défensifs et offensifs sont absolument nécessaires et le Stade conserve dans bien des secteurs une marge de progression certaine. Des valeurs donc pas suffisantes pour espérer l’emporter chaque weekend, mais ô combien essentielles pour avancer et grandir. Si les résultats sont au rendez vous, rien de mieux pour engranger de la confiance et renforcer la force mentale et quand on sait ce que représente le mental dans la performance sportive…..

Emmené par son capitaine Colin Lebian Dijon s’appuiera sur ses valeurs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Bourgoin en quête d’un premier succès

Club historique de l’ovalie héxagonale, Bourgoin Jallieu tente de retrouver les lustres de la fin des années 90 début des années 2000 quand le club atteignait par trois fois les demi finales du championnat ou brillait sur la scène européenne. Ce début de saison est pour le moment compliqué pour les joueurs Isérois avec deux défaites au compteur, d’abord sur la pelouse d’Aubenas (16-9) en ouverture puis à Pierre Rajon face à Tarbes (23-24). Pas des déroutes non plus, et nul doute que c’est le couteau entre les dents que se présenteront les Berjalliens à Bourillot avec l’envie de débloquer leur compteur. Historiquement basée sur un pack d’avants solide, cette formation, dont le deuxième dijonnais ligne Hugo Alarcon (qui n’a pas oublié la sévère défaite encaissé par le Stade à Bourillot l’an dernier) ne doute pas un instant qu’elle sera au rendez-vous (cf conférence de presse d’avant match) a selon Thomas Kohler, l’entraîneur des avants dijonnais fait quelque peu évoluer son jeu “on a l’impression qu’ils sont en train de muter un peu dans leur façon de jouer, avec un peu plus de volume et de volonté de déplacer le jeu. Attention cela reste une équipe très forte sur ses bases, avec un paquet d’avants très solide, particulièrement efficace sur les ballons portés et en mêlé fermée. Le premier objectif sera donc de rivaliser et faire au mieux pour les dominer dans ces secteurs là, puis continuer à faire, nous ce que l’on sait faire“.

Une rencontre allèchante donc avec une invitée jusqu’alors absente depuis le début de saison, la pluie, qui aura peut-être aussi son mot à dire quant au déroulé des opérations cet après-midi. Une victoire dijonnaise viendrait clore un premier bloc convaincant pour le Stade. On en est pas encore là mais c’est bien tout le mal qu’on lui souhaite.

L’an dernier Bourgoin s’était largement imposé à Bourillot © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

La composition dijonnaise face à Bourgoin

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.